• Instagram
  • Facebook

© Jaguar Arte 2019

La Fondation Concepción 41 au Guatemala


Pour la deuxième étape de cette route du Jaguar, l’équipe de Jaguar Arte vous donne rendez-vous à la Fondation Concepción 41 à la Antigua, Guatemala. Cet espace nous invite à découvrir une manifestation de l’art lié à l’environnement et l'histoire, réinvestissant un bâtiment autrefois abandonné, suite à sa destruction par un tremblement de terre en 1773.  


Dès 2013, date d’inauguration de la Fondation, María Rondeau, initiatrice et directrice du projet, a voulu réinvestir ces lieux pour les transformer en un nouveau centre d’art contemporain guatémaltèque. Dès lors, chaque détail a été pensé pour mettre en valeur les œuvres exposées et les faire dialoguer avec ce passé à reconstruire. L’alignement des installations autour du porche de l’ancien couvent ouvrant sur un immense jardin, avec le volcan comme cadre et inspiration, témoigne de cette volonté de recréation artistique.


Perfect Language (Maya) est une exposition de l'artiste résident Yucef Merhi qui aborde l'héritage linguistique de la civilisation maya.

Tous les artistes et professionnels de l’art collaborant avec la Fondation portent en eux cette volonté de se réapproprier des formes et un espace autrefois destiné au culte et à la prière. À cet effet, carte blanche leur est donnée. Dès lors, les œuvres, dispersées aux quatre coins de la Fondation, se multiplient, occupent tout l’espace et invitent le visiteur à remettre en cause son rapport à l’art et à l’occupation de l’espace.


Les installations gigantesques invitent à repenser les notions d’espaces, de formes et de perspectives. C’est justement ce que vise à démontrer l’exposition Paisaje ayant pour commissaire Rosina Cazali, célèbre critique d'art et chroniqueuse pour le journal guatémaltèque El periódico. Dans cet espace ouvert à tous, amateurs et professionnels, adultes et enfants, pensé comme un immense happening à ciel ouvert, l’idée est de représenter artistiquement et ou philosophiquement le concept de paysage.


Cet espace culturel est attaché au développement d’un art contemporain interdisciplinaire et interculturel promouvant, diffusant et confrontant les visions existantes au Guatemala. La Fondation Concepción 41 a décidé d’envisager l’art comme un processus culturel, politique et social et de recourir, en plus des performances en live, à tous les outils artistiques possibles (résidence artistique, organisation d’expositions et mise à disposition d’un espace d’exposition.)


Parmi toutes les œuvres réalisées dans ce cadre, Fruta Extraña, Fruta Amarga : Las Consecuencias de la Abundancia (2016), réalisée par Moíses Barrios, réinterroge les rapports que l’homme entretient avec la nature et, éventuellement, dénonce les systèmes socioculturels et socio-politiques qui en découlent.


Fruta Extraña, Fruta Amarga : Las Consecuencias de la Abundancia (2016), réalisée par Moíses Barrios

Cette œuvre se concentre sur les agissements de la United Fruit Company au Guatemala et vise avant toute chose, en s’appuyant sur la culture massive de la banane, conduisant la population guatémaltèque à voir ses paysages modifiés.


La Fondation Concepción 41 est un puissant laboratoire de remise en question de la réalité socio-environnementale en transformation, qui déploie des trésors d’énergie et des expérimentations artistiques depuis maintenant presque 6 ans.


Antoine Troccaz