• Instagram
  • Facebook

© Jaguar Arte 2019

La première exposition d'envergure d'Ana Mendieta à Paris

Ana Mendieta, dont les œuvres seront exposées au Jeu de Paume du 16 octobre 2018 au 27 janvier 2019, est une artiste cubano-américaine considérée comme l’une des figures les plus novatrices de la période d’après guerre. Il s'agit de la première exposition d'envergure sur les œuvres filmiques de l'artiste présente dans les plus grands musées du monde à travers ses créations diverses. Au cours de sa carrière abrégée par un décès précoce à l’âge de 36 ans, Ana Mendieta a produit un ensemble d’œuvres variées : sculptures, peintures, photographies, vidéos, performances...


Siluetas

Née à La Havane, Cuba, en 1948, elle a dû s’exiler avec sa sœur aux Etats-Unis en 1961 dans le cadre du programme Peter Pan après l’arrivée de Fidel Castro au pouvoir. Eloignée de sa famille et de son pays d’origine, l’artiste a beaucoup souffert de ce déracinement, qui est devenu un thème central dans ses œuvres. La nature, le spirituel, le corps, le sang, le féminin ont aussi constitué des sujets récurrents dans ses créations. Repoussant les frontières ethniques, sexuelles, morales, religieuses et politiques, Ana Mendieta s’est intéressée à l’Homme et à ses liens avec la Nature.


Siluetas

Sa série intitulée « Siluetas » ou « Silhouette », réalisée entre 1973 et 1980 et composée de 200 œuvres, met en scène le lien entre le corps et la nature en reflétant un double mouvement : celui du marquage du corps dans la nature à travers ses empreintes dans l’herbe, les fleurs, le sable, les branches, le feu, la boue... et celui du caractère éphémère de ce corps, illustré par son effacement. A propos de cette série, Ana Mendieta déclare :

« c’est une manière de récupérer mes racines et de ne faire qu'un avec la nature. Bien que la culture dans laquelle je vis fasse partie de moi, mes racines et mon identité culturelle sont le résultat de mon héritage cubain ».


Ses oeuvres, variées, poétiques, dérangeantes parfois ou polémiques, redéfinissent la place de l’Homme dans son univers, dans ses croyances, ses racines, dans la nature qui l’accueille. Nul doute que l’exposition au Jeu de Paume, revenant sur les oeuvres vidéos de cette artiste contemporaine ancrée dans des sujets toujours brûlants d’actualité ne laissera personne indifférent.



Claire Latour