• Instagram
  • Facebook

© Jaguar Arte 2019

Claudia Andujar

Mis à jour : 29 sept 2019



Photojournaliste et combattante pour la reconnaissance des droits du peuple Yanomami au Brésil, Claudia Andujar est la personnification de l’artiste engagé. Elle rencontre cette population autochtone lors d’un voyage qu’elle fait pour le magazine Realidade et reste à jamais sous leur emprise. Après cette première rencontre, elle retourne les voir cette fois-ci avec l’appui d’une bourse décerné par la fondation Guggenheim qui va l’aider à approfondir ses connaissances de Yanomami. À différence de ses pairs photographes, Andujar prend des portraits des Yanomami pour essayer de souligner leur côté humain, le visage est ici un outil réfléchissant qui renvoie directement à l’humanité du regardeur. Le contact se fait par le biais de la photographie et à travers le corps de l’artiste, elle communique avec les Yanomami créant ainsi un lien avec eux qui dépasse les barrières du langage. Dans les années 1970, elle devient défenseure des droits des Yanomami après que des mineurs d’or s’infiltrent dans leur territoire ce qui provoque une épidémie de rougeole auprès de la population autochtone.


Utilisant des techniques différentes de photographie telles que l'infrarouge ou la superposition, Andujar crée des clichés où le réel et la fiction se frôlent. Les arbres sont encore partie intégrante de la mythologie des Yanomami et sont perçus comme des sources de sagesse les abritant des périls de l’extérieur.



Exposition à la Fondation Cartier: Nous les arbres.