• Instagram
  • Facebook

© Jaguar Arte 2019

Johanna Calle

Mis à jour : 29 sept 2019



La pratique artistique de l’artiste colombienne Johanna Calle se caractérise par des procédés minutieux visant à étudier les éléments constituant l’identité colombienne et plus largement l’identité de l’Amérique Latine. Diplômée de l’université des Andes de Bogotá et du Chelsea College of Art and Design de Londres, son travail mélange différents types de médiums tels que la peinture, le dessin, le tricot, l’installation entre autres pour échapper à toute définition réductrice. Ses oeuvres explorent différents types de sujets comme le genre, la pauvreté, l’abus de pouvoir, l’urbanisation, l’écologie, tous des thèmes liés à la violence. Son esthétique, fort reconnaissable, nous éclaire sur une perception du monde qui est binaire, d’où le noir et blanc de ses oeuvres. Elle a exposé dans de nombreuses biennales comme la biennale de Sydney en 2016, la biennale de Sao Paulo en 2014, la biennale d'Istanbul en 2014 entre autres. De même, son oeuvre a été exposé dans des nombreuses institutions telles que le MoMA à New York, au Wattis Institute of Contemporary Arts de San Francisco, au Museo de Arte del Banco de la República à Bogotá, etc.


Johanna Calle expose son oeuvre Ceiba, une installation faite à partir de vieux papier notarial. La matière, du papier utilisé dans des processus bureaucratiques met en parallèle l’exploitation capitaliste qui invite à dompter la nature, et la nature elle même. Ce travail convie le spectateur à prendre en considération l’exploitation des écosystèmes et à regarder avec un oeil nouveau la richesse de chaque région.


Exposition à la Fondation Cartier: Nous les arbres.