• Instagram
  • Facebook

© Jaguar Arte 2019

Paz Encina

Mis à jour : 29 sept 2019

Née à Asunción, capitale du Paraguay, la réalisatrice Paz Encina creuse notre rapport à la mémoire et à l’identité. Elle a étudié le cinéma à l’université de cinéma de Buenos Aires et depuis a remporté des prix tels que le FIPRESCI prix à Cannes en 2006 et le Prix Luis Buñuel au meilleur film en 2006 pour son long métrage La hamaca Paraguaya. Ses créations sont des réflexions sur l’histoire de son pays, le passé avec le film Ejercicios de Memoria (2016) qui documente la disparitions de l’opposition pendant le régime totalitaire d’Alfredo Stroessner, et le présent avec des long métrages comme La Hamaca Paraguaya ou encore Memorias de Eami, un documentaire sur la déforestation du territoire “El Chaco” et le déplacement forcé de ses habitants. Ces dernières années, elle s’est tourné vers les installations sonores pour toucher à la sensibilité du public autrement.



Aromas que trae el viento (2019) est un court métrage réalisé à partir d’images d’archive et des images tournés récemment dans la forêt du Gran Chaco en Super8. L’arbre est présenté comme un “lieu d’asile entre le ciel et la terre”, un démiurge entre l’au-delà et le monde qui nous abrite et nous nourri.



Exposition à la Fondation Cartier: Nous les arbres.