• Instagram
  • Facebook

© Jaguar Arte 2019

Résidence artistique Satélite en Ecuador

Trop souvent la vie est faite d’oppositions entre la théorie et la pratique, d’obligations de trancher entre les avantages de la vie à la campagne et les inconvénients d’une vie citadine.
Résidence Satélite au Pujilí

Satélite, résidence artistique itinérante équatorienne, a pris le contre-pied de ce diktat et décidé qu’il était possible d’allier centre de recherche à Quito, en pleine ville, et résidence artistique, en pleine nature, dans le canton de Pujilí, un espace géographique privilégié ; le volcan Cotopaxi et la lagune Quilotoa sont visibles depuis les installations dédiées aux artistes. Convaincue par cette approche, l’équipe de Jaguar Arte a décidé de consacrer la sixième étape de sa route du Jaguar à cette initiative artistique, engagée pour la création et la valorisation des espaces, naturels comme urbains.
Résidence Satélite au Pujilí

A seulement 100 km de Quito, les forces telluriques, celles-là mêmes qui nourrissent et alimentent, très souvent, le processus de création artistique, s’imposent, dictent leurs lois et l’être humain ne peut que s’y plier. Pendant ce temps, dans les installations feutrées et urbaines de Arte Flacso,  la curatrice de Satélite, María León, veille à ce que les œuvres produites à Pujilí soient exposées et bénéficient du renom international dont Arte Flacso bénéficie, en tant que branche équatorienne du projet FLACSO (Facultad Latinoamericana de Ciencias Sociales) et espace de référence dans l’organisation d’expositions et dans la formation aux arts contemporains latino-américains et régionaux.


"La muerte". Exposition collective. 2015. Arte actual FLACSO

Pourtant, et c’est bien là le génie du projet développé par Satélite et ses partenaires, jamais la galerie d’art, produit urbain s’il en est, et la nature, ici exposée dans toute sa splendeur volcanique et sauvage, n’apparaissent comme des lieux de formation antagoniques, mais bien comme les deux membres indissociables d’une proposition artistique aboutie.


En développant ce projet, Satélite, collaboration avec Arte actual, ouvre la voie d’exposer à Quito, une mégalopole urbaine et surpeuplée, les œuvres produites au contact direct de la nature et de la biodiversité andine, permet de faire se rencontrer ces deux mondes et de prouver que tous les équatoriens, même les citadins ultra urbains et connectés de Quito, ont intérêt à s’inscrire dans une démarche globale et complémentaire de protection et de défense d’un écosystème partagé qui permet la survie de tous, indépendamment du lieu de résidence.



Antoine Troccaz