• Instagram
  • Facebook

© Jaguar Arte 2019

Doble piel, de Ana María Lozano

650,00 €Prix

Plâtre et végétaux

85 x 50 x 25 cm

2015

Petit tronc avec 3 mains et plantes

  • Après de nombreux séjours auprès des Kogis, auxquels elle consacre des recherches depuis quelques années, Ana María Lozano Rivera vient de commencer un doctorat en anthropologie créative à l’EHESS, sous la direction de Klaus Hamberguer, qui porte sur les cartographies sensibles de ce peuple nomade vivant dans la Sierra Nevada de Santa Marta, au nord de la Colombie.

    Ses œuvres s’inspirent des rituels du pagamento et de la manière dont les Kogis habitent un territoire vivant. Elles dérivent ainsi les unes des autres ; La carne es tierra fertil (La chair est terre fertile, 2016) et Doble piel (Double peau, 2015) évoquent l’idée de transmission d’un héritage ancestral chez les Kogis qui, comme chez beaucoup d’autres peuples amérindiens, se résume à une pierre sacrée se transmettant de génération en génération.

    Ainsi, la transmission des savoirs ne se limite pas au legs des aïeuls (parents ou grands parents) mais s’ouvre à une conception plus large, de dimension cosmique, reliée à un minuscule objet symbolique. Dans leur cosmogonie, la plante de potiron (de laquelle sont extraites les calebasses des poporos utilisées pour le mambeo, c’est-à-dire l’ingestion cérémoniale de la feuille de coca) est le principe originel du peuple ; elle représente une souche à partir de laquelle naît chaque individu. Cette plante sacrée évoque la façon dont les Kogis sont reliés les uns aux autres à travers ces entrelacements et s’enracinent dans la terre à travers les nœuds de la plante. Ainsi, chaque Kogi naît de la même plante.

    Les contenants en verre de La carne es tierra fertil (La chair est terre fertile) rappellent cette conception cosmogonique de la fertilité, le potimarron étant la métaphore de l’utérus du monde dans lequel se tissent les racines de la terre.

    Carolina Ariza

     

    EXPOSITIONS ET PUBLICATIONS

    2018

    Double peaux, Regards sur l’art contemporain Colombien, Auvers-sur-Oise, France

    2018

    Lo Sano, Attaches, exposition de la jeune scène colombienne en France,dans le cadre de l’année France-Colombie, Paris, France

    2017

    La carne es tierra fertil Biennale de sculpture, Paysages pas si sages,Issy les moulineaux, France 

    2016

    Double peaux Biennale de sculpture,Le corps de la Sculpture Yerres, France Tisser les racines Visions et murmures, artistes latino-americains à l’IESA, Paris, France

    2015

    Tisser les racines Les Voyageurs, exposition des félicités des beaux-arts, Paris, France Paisajes Invisibles, résidence d’artiste, Artifarity, champs de refugies Tindouf, Algérie

    2014

    Echo-systèmes, Exposition personnelle, École Nationale des Beaux-Arts, Paris, France Publication, GREEK MOMENT GREC, Collectif sous la sous la direction d’Emmanuel Saulnier, Éditions du Regard Manos que dan manos que reciben, Moment Grec, Exposition collective. Musée Folklorique d’Egine, Grèce Je vous imagine tel que vous êtes, Exposition d’Atelier, ENSBA, Paris, France Publication de photographies et Entretien, Revue « Punto Seguido » Medellín,Colombie Issue, Festival lumières d’octobre, Exposition collective, Ermont eau bonne, France

    2012

    3D3, Exposition collective, Parque-Bibliothèque San Javier, Médellin,Colombie Estudio corpus lumen, Expo universidades, exposition de com mémoration meilleurs diplômes de licence, Colombie

    2011

    Estudio corpus lumen, Exposition Personnelle, Galerie Tres patios, Medellín,Colombie